Moutarde et grossesse font-elles bon ménage ?
5 (100%) 2 votes

Une femme enceinte doit être particulièrement vigilante sur ce qu’elle mange pour ne pas nuire à son bébé, et la question “puis-je manger cet aliment ?” est quasi quotidienne. Aussi se pose-t-elle inévitablement pour les amatrices de moutarde, ce condiment fort et généralement piquant…. Mesdames, la réponse vous satisfera certainement !

La moutarde, un condiment aux recettes variées

Il existe de très nombreuses sortes de moutarde, et aucune n’est déconseillée à la femme enceinte. Ce condiment, à base de graines réduites en farine et travaillées, est le plus souvent connu sous la forme de la fameuse moutarde de Dijon. Toutefois, on retrouve aussi la moutarde à l’ancienne, qui est cuisinée différemment mais qui est tout aussi délicieuse.

D’autres formes moins connues, comme la moutarde douce, au cassis, au basilic, à l’estragon et même aux algues, permettent de varier les plaisirs pour accompagner tous nos plats. On retrouve selon les recettes des ingrédients complémentaires, comme le sucre, le miel, le vinaigre, le lait ou encore le vin.

La moutarde pendant la grossesse

Varier les plaisirs, ça peut être appréciable pendant la grossesse, où de nombreux aliments sont à proscrire pour préserver le fœtus et éviter les risques de fausse couche ou de malformations par exemple. Une femme enceinte peut ainsi consommer de la moutarde sans aucun risque pour son enfant, puisqu’aucun ingrédient ne s’avère dangereux pour sa fragile santé.

À n’importe quel stade de la grossesse, maman pourra ainsi accompagner tous ses plats préférés de ce condiment aux multiples facettes. Tachez toutefois, comme pour tout autre aliment, de ne pas en surconsommer, car la moutarde consommée à trop forte dose peut déclencher des douleurs d’estomac. Rien de dangereux, mais plutôt un mauvais moment à passer. Il y en a suffisamment durant une grossesse pour ne pas en rajouter à cause d’un excès de gourmandise !