Peut-on manger des fruits de mer pendant la grossesse ?
5 (100%) 1 vote

Halte aux idées reçues, qui sous-entendent qu’on ne peut pas consommer de fruits de mer pendant la grossesse ! S’il est vrai qu’il faut prendre certaines précautions, les fruits de mer restent essentiels pour le bon développement du fœtus. Ils regorgent de vitamines, d’acides gras, de sels minéraux et de protéines, qui favoriseront un bon développement.

Les risques liés aux fruits de mer pendant la grossesse

Mal consommés, les fruits de mer peuvent causer la listériose, une maladie dangereuse pour le futur bébé. Elle peut notamment entraîner un accouchement prématuré, voire un retard de croissance durant la grossesse.

La bactérie à l’origine de la maladie, nommée Listeria, est en effet susceptible de se retrouver dans les fruits de mer, et ce ne sont pas les seules maladies qui peuvent leur être liées. La toxoplasmose et l’hépatite A sont également des infections à prendre en considération.

Mais alors, peut-on vraiment consommer des fruits de mer pendant la grossesse sans prendre le moindre risque ?

Comment consommer les fruits de mer quand on est enceinte ?

Pour commencer, ne mangez jamais de fruits de mer crus, cuisez-les bien et soyez certaine qu’ils sont bien frais. Vous pouvez les faire revenir à la poêle ou les cuisiner en cassolette, ils seront alors aussi délicieux qu’inoffensifs !

Pour les fruits de mer à coquille, comme les moules, ne mangez que ceux qui sont bien ouverts, c’est le gage d’une bonne cuisson. De la même manière, les coquilles brisées seront évitées, de même que les fruits de mer fumés réfrigérés, auxquels on préférera les conserves.

Côté fréquence de consommation, vous pouvez en consommer jusqu’à 2 fois par semaine. Limiter ainsi un tant soit peu votre consommation vous permettra d’éviter les risques de contamination dus à des polluants environnementaux. On pense notamment au mercure, qui peut provoquer des troubles neurologiques chez le fœtus.