Le curry, cette épice exotique qui intègre de si nombreux plats, pose la question incontournable d’une grossesse : est-il possible d’en consommer sans nuire au bébé ? La réponse est OK : “pas de souci pour le bébé”, toutefois, attention aux petits inconforts susceptibles de nuire à la future maman.

Le curry, une épice très appréciée

Si on retrouve particulièrement le curry dans les préparations réunionnaises, thaïlandaises ou indiennes, il s’est aujourd’hui fait une place de choix dans tous nos plats occidentaux. On l’intègre volontiers à un plat à base de riz pour le relever, mais également dans des recettes telles que le poulet au curry ou pour accompagner des crevettes.

Il peut être composé de divers ingrédients, dont du piment en faible quantité, des épices diverses, ainsi que certaines herbes. Un vrai délice, qui ne doit toutefois pas être consommé en excès, au risque de souffrir de quelques maux d’estomac !

Le curry pendant la grossesse, oui mais avec modération

Vous pouvez être rassurée, le curry ne représente aucun danger pour votre fœtus. Toutefois, sa composition le rend parfois peu digeste, en particulier pour les estomacs fragiles et les crises d’hémorroïdes. S’il ne vous rendra pas malade, il peut toutefois vous déclencher des maux de ventre particulièrement inconfortables.

Les soucis digestifs vous feront passer de mauvais moments, et vous inciteront peut-être à moins manger le temps que vous vous sentiez mieux. Or, il est important de manger régulièrement, de manière variée et équilibrée, pour satisfaire tous les besoins de votre bébé. Ainsi, ne vous privez pas de ce petit plaisir durant votre grossesse, ce serait dommage ! Mais veillez à ne pas en abuser, en intégrant du curry dans certaines de vos préparations seulement, en quantité raisonnable et pas à tous les repas… Vous pourrez ainsi continuer à vous régaler, sans mettre à mal votre système digestif !